apod
RSS FB TW
Ciel des HommesHomepage
110312
RSSsamedi 12 mars 2011 Crédit: NASA / GSFC / Arizona State Univ. / Lunar Reconnaissance Orbiter
Mare Orientale dans le collimateur

Dessinant comme une sorte de cible à la surface de la Lune, Mare Orientale est une des plus impressionnantes structures lunaires de grande dimension. Située à l’extrême ouest de la face visible, elle est pour cette raison difficile à voir depuis la Terre. Heureusement cette mosaïque de la structure annelée formant le plus jeune des grands bassins d’impact lunaires révèle d’étonnants détails. Disponible en pleine résolution ici, cette mosaïque est formée d’images prises par la caméra à grand angle de la sonde lunaire LRO. Ces images ne se recouvrent pas toutes complètement, ce qui explique les lignes noires visibles principalement sur la droite de l’image. Submergée en partie par des flots de lave, Mare Orientale est âgée de plus de 3 milliards d’années, mesure dans les 950 kilomètres de diamètre et fut formée lors de la chute d’un gros astéroïde. La collision fit onduler la croûte lunaire de façon concentrique à la manière d’un caillou tombant dans l’eau. Cela peut bien sûr paraître étrange aux contemporains de l’exploration spatiale que nous sommes, et qui de ce fait savons que la Lune est un endroit incroyablement aride et dépourvu d’atmosphère, mais ces régions sombres à la surface de la Lune ont été appelées mare, c’est à dire « mer » en latin (pluriel maria) par les premiers astronomes qui les ont observées, lesquels pensaient, abusés par l’absence de reliefs marquant, que ces régions pouvaient bel et bien être de vastes étendues d’eau.

traduction réalisée par : Didier Jamet  > lire le texte original

Auteurs et éditeurs : Robert Nemiroff (MTU) & Jerry Bonnell (USRA)

Représentant technique de la Nasa : Jay Norris

Un service de : LHEA de NASA / GSFC & Michigan Tech. U.


d'autres images...
ZOND8
Lune en rotation

apod