RSS
Ciel des Hommes

Le lac Mono, foyer d’un étrange micro-organisme

Lundi 6 décembre 2010

Quel degré d’étrangeté pourrait atteindre une vie extraterrestre ? Un aperçu des surprises qui pourraient nous attendre dans l’Univers vient d’être découvert sous la forme d’une bactérie nichée dans les sédiments du lac Mono, en Californie, USA. Cette bactérie semble non seulement en mesure de s’accommoder de la présence de vastes quantités d’une substance normalement toxique, l’arsenic, mais de faire encore mieux : utiliser cet arsenic en lieu et place du phosphore nécessaire à sa constitution, comme à celle de toute autre forme de vie terrestre. Le résultat est surprenant, et fera sans doute l’objet de controverses, en partie parce qu’on pensait jusque là que des molécules organiques incorporant de l’arsenic étaient nécessairement beaucoup plus fragiles que celles constituées de phosphore. Cette image nous offre un panorama général du lac Mono vu depuis le Mont Dana. En insert, l’insolite bactérie, GFAJ-1, qui serait peut-être capable de survivre sur un monde très différent du nôtre.

afficher encore plus grand

 

Crédit: Wikipedia; Insert: Jodi Switzer Blum

Traduction réalisée par : Didier Jamet  > lire le texte original

Auteurs et éditeurs : Robert Nemiroff (MTU) & Jerry Bonnell (UMCP)

Représentant technique de la Nasa : Jay Norris

Un service de : ASD de NASA / GSFC & Michigan Tech. U.

suivant
image précédente
Lever de Lune à travers l'ombre du Mauna Kea
suivant
image suivante
Trop près d’un trou noir

> voir le calendrier

APOD 1012

D'autres images...

© Ciel des Hommes 2001-2018 | mentions légales | liens | fil RSS | plan du site | newsletter | nous contacter
foret lyman alpha |