apod
RSS FB TW
Ciel des HommesHomepage
100714
RSSmercredi 14 juillet 2010 Crédit & Copyright: Stéphane Guisard (Los Cielos de America), TWAN
Eclipse sur l’île de Pâques

Makemake, une divinité de l’île de Pâques, a peut-être souri un moment au cours de l’éclaircie qui a révélé cet instant de l’éclipse solaire totale du 11 juillet 2010. Au premier plan de cette scène spectaculaire, les célèbres statues monolithiques appelées Moai observent depuis la côte la couronne solaire et le ciel assombri en plein jour. D’autres lieux où il était possible d’admirer la phase totale de cette éclipse de Soleil étaient également difficiles à rejoindre. Définie par la partie la plus sombre de l’ombre de la Lune, la zone de totalité se déplaçait vers l’est à travers le Sud de l’Océan Pacifique, ne prenant significativement contact avec le sol qu’à Mangaia (aux îles Cook) et sur l’île de Pâques, et se terminant peu après avoir atteint le sud du Chili et de l’Argentine. Cependant la phase partielle de l’éclipse pouvait être admirée depuis une région beaucoup plus étendue, dont de nombreuses îles du Pacifique sud et une large partie de l’Amérique du Sud.

traduction réalisée par : Didier Jamet  > lire le texte original

Auteurs et éditeurs : Robert Nemiroff (MTU) & Jerry Bonnell (USRA)

Représentant technique de la Nasa : Jay Norris

Un service de : LHEA de NASA / GSFC & Michigan Tech. U.


apod