apod
RSS FB TW
Ciel des HommesHomepage
081102
RSSdimanche 2 novembre 2008 ++ Crédit: SST, Royal Swedish Academy of Sciences, LMSAL
Les spicules, des jets sur le Soleil

Imaginez un tuyau aussi large que la France et aussi long que la moitié de la Terre. Maintenant, imaginez que ce tuyau est rempli d'un gaz chaud se déplaçant à 50 000 km/h. Puis imaginez que ce tuyau n'est pas fait de métal mais d'un champ magnétique transparent. Vous venez de vous représenter un jeune spicule parmi les milliers qui recouvrent le Soleil actif. La photographie ci-dessus est peut-être l'image de plus haute résolution jamais prise de ces énigmatiques tubes de flux solaire. Les spicules emplissent la photo ci-dessus de la région solaire active 10380 traversant le Soleil en juin, mais sont particulièrement évidents sous l'aspect d'un tapis de tubes sombres sur la droite. Des séquences animées ont récemment montré que les spicules durent environ 5 minutes, naissant sous forme de longs tubes de gaz s'élevant rapidement mais finissant par s'éteindre à mesure que le gaz atteint sa plus haute altitude et retombe sur le Soleil. Ces images indiquent aussi, pour la première fois, que les spicules sont comme des ondes sonores qui s'écoulent à la surface du Soleil et finissent par percer l'atmosphère du Soleil

traduction réalisée par : Laurent Laveder  > lire le texte original

Auteurs et éditeurs : Robert Nemiroff (MTU) & Jerry Bonnell (USRA)

Représentant technique de la Nasa : Jay Norris

Un service de : LHEA de NASA / GSFC & Michigan Tech. U.


apod