Rhéa a un diamètre de 1500 kilomètres ce qui en fait la deuxième plus grande lune de Saturne après Titan. Plusieurs caractéristiques de la surface de Rhéa restent aujourd’hui mal comprises, à commencer par les vastes portions de terrain plus clair comme celles visibles au sommet de cette image." />
apod
RSS FB TW
Ciel des HommesHomepage
080513
RSSmardi 13 mai 2008 ++ Crédit: Cassini Imaging Team, SSI, JPL, ESA, NASA
Antiques cratères au sud de Rhéa

Rhéa, la lune ravagée de Saturne, présente une des plus anciennes surfaces de tout le système solaire. On estime qu’elle n’a pas connu d’évolution significative depuis plusieurs milliards d’années. Certains cratères de Rhéa sont si anciens qu’ils ne sont même plus ronds, leurs bords ayant été oblitérés par des impacts plus récents. Tout comme notre satellite naturel, la Lune, la rotation de Rhéa est verrouillée gravitationnellement, et cette image montre la face que Rhéa tourne en permanence vers Saturne. La région de Rhéa faisant continuellement face au sens de la marche sur l’orbite est nettement plus cratérisée que la région opposée. Rhéa est essentiellement composée de glace d’eau, mais on pense qu’elle peut contenir jusqu’à 25 % de roches et de métaux. Cette image a été prise par la sonde spatiale Cassini actuellement en orbite autour du système de Saturne. Cassini a survolé Rhéa le mois dernier et en a profité pour réaliser cette image depuis une distance de 350 000 kilomètres. a href="http://www.nineplanets.org/rhea.html">Rhéa a un diamètre de 1500 kilomètres ce qui en fait la deuxième plus grande lune de Saturne après Titan. Plusieurs caractéristiques de la surface de Rhéa restent aujourd’hui mal comprises, à commencer par les vastes portions de terrain plus clair comme celles visibles au sommet de cette image.

traduction réalisée par : Didier Jamet  > lire le texte original

Auteurs et éditeurs : Robert Nemiroff (MTU) & Jerry Bonnell (USRA)

Représentant technique de la Nasa : Jay Norris

Un service de : LHEA de NASA / GSFC & Michigan Tech. U.


apod