RSS
Ciel des Hommes

Aurores noires et vertes en Norvège

Mercredi 29 mars 2006

Qu’est-ce qui provoque ces déchirures dans les rideaux d’aurores polaires ? Ces lacunes inhabituelles peuvent apporter aux aurores polaires plus de détails et de nuances. Des recherches menées à l’aide de données recueillies par les quatre sondes spatiales Cluster en orbite autour de la Terre ont probablement permis de découvrir le secret : les zones de manque dans les aurores, encore appelées " aurores noires ", sont en fait des anti-aurores. Dans les aurores normales, les électrons et/ou les particules négativement chargées dégringolent vers la Terre le long de surfaces de champ magnétique constant. Ces particules ionisent l’atmosphère terrestre lorsqu’elles la traversent, provoquant son illumination. Cependant dans les lacunes, les particules négativement chargées sont aspirées hors de l’ionosphère par des lignes de champ magnétique adjacentes. Ces sombres anti-aurores peuvent monter jusqu’à plus de 20 000 kilomètres et persister pendant plusieurs minutes. On peut voir ci-dessus une série d’anti-aurores nettement délimitées au milieu du rideau vert d’une aurore apparue au-dessus de Harstad, en Norvège, au début du mois de mars 2006.

afficher encore plus grand

 

Credit & Copyright: Frank Andreassen (nettfoto.no)

Traduction réalisée par : Laurent Laveder  > lire le texte original

Auteurs et éditeurs : Robert Nemiroff (MTU) & Jerry Bonnell (UMCP)

Représentant technique de la Nasa : Jay Norris

Un service de : ASD de NASA / GSFC & Michigan Tech. U.

suivant
image précédente
La Terre et les astéroïdes
suivant
image suivante
Eclipse, quand les diamants ne sont pas éternels

> voir le calendrier

APOD 0603

D'autres images...

© Ciel des Hommes 2001-2017 | mentions légales | liens | fil RSS | plan du site | newsletter | nous contacter