RSS
Ciel des Hommes

Une année d'estimation des dangers astronomiques

Mardi 31 décembre 2002

Un astéroïde peut-il détruire une civilisation sur Terre ? Des rochers spatiaux de la taille d'une montagne pourraient, potentiellement, s'écraser sur Terre (et nous ne le saurions que quelques heures avant), provoquant n'importe où des dégâts locaux ou globaux. De tels grands impacts sont rares, mais se sont déjà produits. Les télescopes modernes ont donc commencé à scanner les cieux à la recherche de signes d'un danger céleste en approche. Au cours de l'année précédente, des projets tels que Spacewatch et Spaceguard ont continuellement découvert des astéroïdes jusque là inconnus qui passent effectivement près de la Terre. Cependant, de tels projets restent encore plutôt modestes. En juin, l'astéroïde 2002 MN de 100 m de diamètre a été découvert seulement après qu'il soit passé à toute vitesse à côté de la Terre, passant à l'intérieur de l'orbite de la Lune. Ainsi, cette année a été sujette à de nombreux débats dans la communauté astronomique afin de développer les technologies destinées à découvrir la plupart des gros Near Earth Objects (les "objets proches de la Terre") et augmenter le temps qui sépare la découverte de l'impact pour tous les dangers astronomiques potentiels. L'illustration ci-dessus d'un système planétaire animé montre la vue d'une planète pourvue d'un anneau de débris spatiaux provenant d'un cratère récemment formé sur une lune en orbite.

afficher encore plus grand

 

Crédit du dessin : Dan Durda (SWRI)

Traduction réalisée par : Laurent Laveder  > lire le texte original

Auteurs et éditeurs : Robert Nemiroff (MTU) & Jerry Bonnell (UMCP)

Représentant technique de la Nasa : Jay Norris

Un service de : ASD de NASA / GSFC & Michigan Tech. U.

suivant
image précédente
Une colonne solaire
suivant
image suivante
NGC 6960 : la Nébuleuse du Balai de Sorcière

> voir le calendrier

APOD 0212

D'autres images...

© Ciel des Hommes 2001-2018 | mentions légales | liens | fil RSS | plan du site | newsletter | nous contacter