RSS
Ciel des Hommes

Les trous noirs supermassifs de NGC 6240

Jeudi 28 novembre 2002

L'image optique d'Hubble (à gauche) montre NGC 6240 au beau milieu d'une titanesque collision galaxie-galaxie à 400 millions d'années-lumière de la Terre. La catastrophe cosmique étant finie, les galaxies qui ont fusionné déversent au dehors des filaments (engendrés par les forces de marée) tordus d'étoiles, de gaz et de poussière et connaît des bouffées démentes de formation d'étoiles. En utilisant la vision X de l'observatoire Chandra (en orbite autour de la Terre) afin de contempler les brillantes régions centrales de NGC 6242, les astronomes pensent qu'ils ont découvert pour la première fois, non pas un, mais deux énormes trous noirs, en détectant la radiation caractéristique en X provenant des débris interstellaires tourbillonnant vers eux. Sur le gros plan en fausse couleur (à droite), les données X montrent clairement les trous noirs (de teinte bleue) séparés d'environ 3000 années-lumière. La théorie de la gravité d'Einstein prédit qu'une telle paire de trous noirs doit spiraler très près l'un de l'autre et finalement fusionner en un unique trou noir encore plus massif après plusieurs centaines de millions d'années. Le jour où cela se produira, les trous noirs supermassifs fusionnant produiront une bouffée extrêmement puissante de radiations gravitationnelles.

 

Credit: Optique : R.P.van der Marel & J.Gerssen (STScI), NASA;
rayon-X : S.Komossa & G.Hasinger (MPE) et al., CXC, NASA

Traduction réalisée par : Laurent Laveder  > lire le texte original

Auteurs et éditeurs : Robert Nemiroff (MTU) & Jerry Bonnell (UMCP)

Représentant technique de la Nasa : Jay Norris

Un service de : ASD de NASA / GSFC & Michigan Tech. U.

suivant
image précédente
Des Léonides et Leica
suivant
image suivante
Les amas ouverts M 35 et NGC 2158

> voir le calendrier

APOD 0211

D'autres images...

© Ciel des Hommes 2001-2017 | mentions légales | liens | fil RSS | plan du site | newsletter | nous contacter